La communication animale pour soigner son cheval : WTF?

Je dirais même : What The Putain De Fuck ?

D’habitude, je reste calme, mais là il y a une tendance qui me hérisse car on en vient à faire n’importe quoi au niveau de la santé de nos chevaux : la communication animale est à la mode… même en cas de pépin physique. Vous n’avez peut-être pas sollicité mon avis, mais je vais vous le donner quand même : c’est NON.

Même si mon scepticisme atteint des niveaux records quand il s’agit de communication animale, je trouve ça plutôt amusant, voire intéressant, que certain·e·s aient envie de rentrer dans la tête de leur animal, de le comprendre ; quand on cherche à identifier les signaux, ça me parle. Ce qui ne me parle pas du tout ce sont les CA (“CA” pour Communication Animale) faites par des personnes extérieures, et en prime sur photo – là on atteint à mon sens de sacrés sommets en matière d’anthropomorphisme et de besoin de se rassurer de la part des propriétaires. Mais là encore, pourquoi pas, tant que ça ne fait de mal à personne… Sans croire à la possibilité d’une expression réelle de la part du cheval vers la personne effectuant la CA, ça peut rester de l’ordre de la thérapie, ou de la recherche de piste, pour l’humain propriétaire.

Là où ça commence vraiment à m’agacer – non, ok, je recommence : là où ça commence vraiment à me rendre dingue, c’est que je lis de plus en plus souvent sur les réseaux sociaux / groupes équestres / forums dédiées des “demandes de communication animale” dans des situations où seul·e·s des professionnel·le·s de santé seraient indiqué·e·s !

Partons du principe que la CA marche, ce qui est impossible à prouver, mais on s’en fiche, restons ouvert :

  • Comment éviter les erreurs d’interprétation ? Vous avez quelqu’un qui reçoit le message d’un cheval qui, jusqu’à preuve du contraire, n’utilise pas de vocabulaire humain. Comment faire un diagnostic pragmatique, sérieux et sans quiproquos à partir d’impressions, images, sons, sentiments ? Et comment en prime passer ce message d’un·e humain·e à un·e autre, sans nouveaux risques de mauvaise interprétation ? C’est aussi raisonnable que de jouer à la roulette russe en dansant sur une slack line au-dessus du Tower Bridge.
  • Comment votre cheval est-il capable de savoir qu’en C5 il a une douleur, qu’un tendon de son antérieur gauche est en mauvais état, et qu’il aurait bien besoin d’un drainage du foie ? Vous savez exactement où vous avez mal, quel est l’organe, l’os ou autre de votre corps qui est touché, quand ça vous arrive, vous ? Et vous faites le diagnostic et l’élaboration du remède tout·e seul·e ?

Donc on la refait : en cas de signes de douleurs, de cheval qui ne veut plus avancer ou travailler, qui jette le cul dès qu’on lui demande quelque chose, qui grince des dents même au pré, qui boite fort depuis 2 mois sans raison apparente, qui perd son poil par plaques ou que sais-je du même registre :

APPELEZ VOTRE VÉTO !

au pire il/elle vous dira zut, tu t’inquiètes pour rien Micheline, il a juste marché sur un lego

Vous aurez tout le temps de faire une communication animale ensuite pour faire estimer à votre cheval la qualité des soins et vous noter de 1 à 5 sur votre réactivité et votre écoute.


Un dernier truc qui me hérisse sur le recours à la CA : vous avez un cheval, vous connaissez ses conditions de vie puisque vous en êtes à l’origine, vous le nourrissez, vous le travaillez, vous le cajolez, vous l’éduquez… et vous faites appel à une tierce personne pour vous expliquer ce qu’il a dans la tête ? VOUS êtes la personne référence de votre cheval. VOUS devez savoir, ou deviner. Ce qui n’empêche pas de de se faire aider quand le besoin s’en fait sentir, de discuter, d’échanger avec des professionnels du monde du cheval, profs, professionnels de santé, éleveurs / éleveuses, que sais-je – se renseigner, écouter, apprendre, puis adapter à soi, à ses convictions et à son cheval, c’est VOTRE métier de propriétaire. C’est VOTRE responsabilité. On ne donne pas les clés de sa maison à n’importe qui ; on ne demande pas à n’importe qui de lire notre cheval à notre place, ce serait un peu trop facile.

La communication animale, ce n’est pas magique, ce n’est pas une clé pour résoudre tous les problèmes de santé de votre cheval et le rendre tout neuf ou pour pallier à votre manque de confiance et de connaissances. Pour ça, il y a tout un tas de professionnels autour du cheval – qui ont déjà suffisamment du mal à en vivre correctement.

Et oui, souvent, je donnerai beaucoup pour savoir ce qui se passe dans la tête de Simbad ou de Sinji. Mais certainement pas de là à autoriser quiconque à ressentir, réfléchir et interpréter à ma place, pour faire “parler” mon cheval comme un·e humain·e. Pourquoi ce serait aux animaux de faire l’effort de tout nous dire ? On peut quand même un peu bosser sur nous pour ÉCOUTER, nom d’un petit poney.

Allez paix et amour, et n’oubliez pas de faire un gros câlin à vos chevaux de ma part.

4 Comments

  1. Pratiquant la CA (ouais, je sais, personne n’est parfait :P), je suis totalement d’accord sur l’idée que le véto est la première personne à contacter en cas de soucis de santé (voir plusieurs si cas complexe).
    Je pense que toute personne sérieuse se doit de refuser ce type de CA quand on les demande. Perso, c’est ce que je fais. Chacun son taf. Et de toute façon, ce n’est pas forcement productif car le cheval ne va pas dire “j’ai un rhume” mais plutôt “j’ai le nez bouché, le cerveau dans le brouillard et des yeux qui ressemblent à un lapin mutant” donc ça peut être des tas de pistes possible derrière et si le proprio devait (en plus!) chercher sur google à quoi correspond les symptomes donnés (pour éviter la consult véto évidement), l’animal aurait le temps de mourir 15 fois.
    Je suis sincèrement la première personne à regretter ce type de comportement et j’en ai toute les semaines dans ma boite mail avec des demandes urgentes de ce style… Je dois rester politiquement correct mais parfois, j’aimerais bien leur envoyer un bon “mais appelle ton véto maintenant tout de suite bordel de merde!!”

    Pour le reste, joker parce qu’on ne serait certainement pas d’accord mais c’est le jeu ;).
    Dans tout les cas, merci beaucoup pour ce rappel fort important.

    • musards

      Merci Delphine – et bienvenue ici !
      Je ne sais pas comment tu pratiques la CA – je suis très sensible au ressenti par le toucher par exemple, ça me parle, je trouve qu’on peut communiquer avec un animal, ressentir des choses par ce biais. Pour les photos, beh… là, j’ai du mal, effectivement. Mais la discussion est intéressante.
      Je trouve ta démarche très honnête ! Mais aussi terrifiant qu’effectivement de ton côté tu vois également ces demandes progresser…

  2. Oui, c’est terrifiant… Et je préfère manger un peu plus de pâtes à la fin du mois plutôt que de jouer avec la vie (et le temps précieux!) d’un animal malade ou en détresse pour faire gonfler mon compte en banque. Question d’éthique et de conscience surement? Mais je connais dans ma région quelqu’un qui a bien moins de scrupules et je n’ai pas envie de voir les dégats que ça peut faire… Si c’est juste un abcès à venir pour une boiterie, ça peut être ok… Une jambe abimée est vachement moins cool de suite lol.

    Pour le reste, je suis à ta disposition si tu souhaites en savoir plus, avoir des réponses à des questions. Si ça peut éventuellement éclaircir quelques zones d’ombres pour toi (sans pour autant chercher à te convaincre à tout prix, on est bien d’accord hein), ce sera avec grand plaisir.
    N’hésites pas à me contacter par mail.

  3. Ce que tu dis (bon, écris) est très pertinent ; j’ai retenu “Vous savez exactement où vous avez mal, quel est l’organe, l’os ou autre de votre corps qui est touché, quand ça vous arrive, vous ?”. Eh bien non, je ne sais pas. C’est difficile de savoir, même si on est à l’écoute de notre corps. Alors je crois que chercher à comprendre le cheval est une bonne chose, mais il ne faut pas aller trop loin, et le cheval n’aura peut-être pas la même réaction physiologique à quelque chose que nous…
    J’aime beaucoup tes articles, en tout cas 😀
    A bientôt !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.