Spécial budget : le coût de l’entretien d’un cheval à l’année

Quand on est propriétaire d’un cheval, parfois, on préfère ne pas compter les dépenses engendrées par la bestiole… mais quand on ne l’est pas, ou pas encore, quand on a une DP ou qu’on est cavalier et cavalière de club, on ne se doute pas toujours de combien coûte l’entretien d’un cheval à l’année ! Qui a son carnet “budget entretien cheval” ? C’est pour cela qu’il y a quelques temps, je vous ai proposé via notre page Facebook un petit sondage sur votre budget par cheval. Vous avez été plus de 110 à participer, un grand merci pour vos réponses !

Je vous partage aussi un peu des nôtres, pour que vous vous fassiez une idée. Bien entendu, tout ceci n’est qu’indicatif, loin d’être exhaustif, et ne représente qu’une toute petite partie de la population des propriétaires de chevaux – mais si vous vous apprêtez à acquérir votre futur compagnon de route, ça pourra vous donner une idée de ce à quoi il faut s’attendre… et se préparer ! Car l’entretien d’un cheval de loisirs, c’est bien, bien plus coûteux que son prix d’achat…

Au sommaire :

Hébergement & alimentation
Santé
Matériel, activités & frais annexes

Budget entretien d’un cheval à l’année : hébergement & alimentation

En résumé :

Vos chevaux logent le plus souvent en pension, pour des coûts très divers – de 120 à 350€ par mois pour ma majorité d’entre vous.

Ils sont le plus souvent au foin et l’herbe, mais la majorité d’entre eux reçoivent également une ration, de céréales ou non. Vous êtes 28% à donner un CMV, ce qui est super !

L’alimentation est généralement compris dans la pension, ou coûte généralement autour de 30€ par mois.

Et les Musards ?

Les Musards sont en pension la moitié de l’année, et à la maison le reste du temps. La pension nous coûte dans 180€ par tête, et lorsqu’ils sont à la maison, entre le foin et les rations le budget tourne autour de 50€ / mois.

Budget entretien d’un cheval à l’année : frais de santé

C’est LE poste qui est très coûteux et difficile à prévoir en même temps. S’il y a des frais classiques que l’on sait prévoir dans le budget (les vaccins, vermifuges, parage et / ou ferrage…), il y a aussi les à-côtés (tiens, zut, mon cheval a de l‘arthrose… hop un complément !), et bien sûr, les bobos imprévus, plus ou moins grave…

Les classiques, ce sont les frais de base auxquels on ne peut échapper :

Et puis il y a les soins un peu différents (ostéo, dentistes, shiatsu équin…) et les bobos ou accidents qui méritent un appel au / à la véto :

En résumé :

Les compléments spécifiques sont peu coûteux dans le budget mensuels, moins de 15€. Côté vaccins et vermifuges, pour la plupart d’entre vous ils vous coûtent chacun entre 30 à 50€ par an.

Côté maréchalerie, la plupart d’entre vous ont leurs chevaux pieds nus – 69% ! Ce qui limite les coûts, notamment pour celles & ceux qui parent totalement ou partiellement eux-mêmes. La grande majorité d’entre vous a donc un budget maréchalerie de moins de 400€ par an.

La grande majorité d’entre vous font appel à un·e dentiste équin, pour un budget annuel de moins de 100€ ; même budget pour l’ostéopathe, mais vous êtes un peu moins nombreux/-ses à y faire appel.

Côté santé, presque un quart d’entre vous ont régulièrement recours au shiatsu équin ; les autres pratiques sont plus anecdotiques, comme l’aquathérapie, enveloppement d’algues… vous avez également cité les magnétiseurs/-ses. Budget généralement sous 200€, ce qui reste une somme.

Je n’avais pas parlé de saddle fitter dans le sondage, vous êtes plusieurs à l’avoir ajouté dans le budget santé, mais vous avez raison ! Je pense que vous êtes un peu plus à avoir recours au saddle fitting, qui se démocratise beaucoup chez les cavaliers de loisirs. Bien vu !

Côté coup de fil au / à la vétérinaire, vos chevaux vous ont malmené en 2017 avec pas mal de bobologie, et surtout des boiteries ! Quelques blessures de pré, rhum et grippe, et malheureusement des coliques. Le tout pour généralement moins de 300€.

Et les Musards ?

Sombad et Sinji ont des compléments spécifiques l’hiver pour l’arthrose, en cure. En général 80€ / an pour chacun. Côté vaccins c’est 38€ par tête, et les vermifuges 30€.

Les deux sont pieds nus, et sont parés toutes les 8 semaines environ par notre maréchal, à 42€ le parage, donc environ 250€ par an et par cheval.

La visite de l’ostéo est généralement annuelle, pour environ 70€ par tête – mais l’année dernière on l’a fait passer 3 fois ! 2 fois pour Simbad, 2 fois pour Sinji… Gloups. Côté dentiste, une visite annuelle à 65€ chacun est prévue, selon les besoins ; là, on ne se revoit que dans 2 ans.

Cette année j’ai également fait passer la saddle fitter, 80€ – et elle reviendra sûrement si je trouve une selle, pour l’adapter.

En 2017 je n’ai pas eu de bobos à déplorer, j’ai simplement fait appel à ma spécialiste locomoteur pour un bilan de l’arthrose chez Simbad et Sinji, avec radio, consultations, déplacements et compléments spécifiques, ce qui donne 185€ par tête. Quand même. Je m’estime chanceuse car les autres bobos (un truc dans l’œil de Sinji, quelques plaies, l’abcès de Sinji aussi, etc.) ont été facile à soigner par moi-même – il n’a m’aura suffit que d’un petit budget pharmacie !

Budget entretien d’un cheval à l’année : matériel, activités & frais annexes

Maintenant que votre cheval est hébergé, nourri, et soigné, en tant qu’égoïstes propriétaires on a maintenant envie d’en profiter… et ça passe par le travail du cheval, les cours, diverses activités comme des stages, des concours, des sorties, des randos, des weekends à la plage ou à la montagne, que sais-je ! Sans parler du matériel qu’ils cassent. Parlons des choses qui fâchent…

En résumé :

L’équipement du cheval au travail est ce qui vous aura coûté le plus l’année dernière : le petit matériel (comme des longes, licols, etc.), du textile (couvertures, maques, couvre-rein, protections…) ou de l’équipement de selle (étrivières, étriers, briderie…). Mais vous avez également dû investir en pharmacie et produits de soin, ainsi qu’en matériel de clôture ou équipement pour la sellerie ou l’écurie.

Vous êtes quand même 27% à avoir acheté une selle (aïe !) et 15% à avoir équipé votre moyen de transport. Et ça, ça fait vite grimper le budget ! Vous êtes 79% à avoir dépensé plus de 100€ là-dedans en 2017, dont plus de 40% entre 100 et 500€, et 20% plus de 1000€… Le budget matériel & équipement n’est clairement pas à sous-estimer quand on devient propriétaire de son cheval !

Côté activités, vous êtes beaucoup à ne pas forcément déplacer votre cheval, 44% – des chevaux de balades qui restent à la maison ou près de l’écurie, des chevaux en retraite, pour compagnie, non montables… il ne faut pas les oublier ! Pour le reste, beaucoup prennent des cours, majoritairement des cours individuels ; et vous participez également pas mal à des stages et des concours. Les déplacements sont assez réguliers. Le budget annuel est plutôt raisonnable côté cours collectifs & individuels : parmi celles et ceux qui en prennent, vous êtes 76% au total à avoir un budget inférieur à 500€ par an. Côté stages & concours, 72% d’entre vous qui y participez mettent jusqu’à 300€ par an et par cheval.

Certain·e·s m’ont cité d’autres frais importants liés aux activités : l’essence bien sûr, ainsi que la location de moyens de transport, l’hébergement (pour le cheval comme pour soi), des assurances spécifiques, des livres, ou bien encore des comptes engageurs pour celles & ceux qui font des concours niveau amateurs…

Côté assurances d’ailleurs, vous êtes 84% à avoir la licence FFE, et 67% à avoir pris la RCPE. Vous êtes moins nombreux/-ses à avoir opté pour l’assurance santé de votre équidé, 21% seulement.

Et les Musards ?

Les Musards, eux, ils coûtent très cher en matos ! Entre les clôtures qu’il faut toujours rapiécer comme on peut, le matériel de travail que Simbad pète une fois sur deux (RIP ma longe, RIP ma chambrière, et les X licols que j’ai pu avoir avant d’opter pour un bon vieux licol en cuir…). En 2017 on a aussi acheté une selle, une paire d’étrivières, ce genre de choses… mais ce qui nous aura coûté le plus jusqu’ici, c’est le camion, qui n’est toujours pas terminé et qui nous a réservé quelques mauvaises surprises : un plancher à refaire, des cloisons, la porte latérale, enfin bref on va en avoir un tout neuf au final, mais mon banquier voit rouge et on a allègrement dépassé les 1000€… rien que pour le camion. Ajoutez à ça la selle (700€) et le reste… on a doit bien atteindre les 2000€. Le tout étant généralement imprévu, ça fait mal.

Côté activités on a fait deux stages, quelques sorties, et pas mal de cours : j’estime le budget autour de 400€ par an.

Une licence, une RCPE… et voilà, on est déjà pas mal… et finalement ce budget matériel et cours aura pesé aussi lourd que celui de l’hébergement et l’alimentation !

Budget entretien cheval : et au total ?

Alors là, c’est la question qui fâche…

Comme j’ai donné des fourchettes pour le sondage, il est difficile de savoir à l’euro près ce que chacun·e d’entre vous paye, surtout que ça dépend beaucoup des chevaux, des activités, lieux de vie… mais si on prend les fourchettes qui sont majoritaires sur chaque poste et qu’on fait très grossièrement une moyenne, on peut se donner un vague ordre d’idée… :

  • Hébergement et alimentation : 2400€ / an
  • Santé : 550€ / an
  • Matériel et activités : 650€ / an

Soit 3600€ par cheval et par an, ce qui donne un budget entretien cheval de 300€ par mois.

Alors, vous – c’est plus ? c’est moins ?

Nous c’est clair… en 2017, ça aura été beaucoup plus ! Mais j’ai bon espoir que ce ne soit pas le cas en 2018, maintenant que le gros budget matériel est (presque) passé.

Bien sûr là dedans je n’ai pas compté ce que votre passion du cheval va vous coûter à vous… les vêtements d’équitation (et tous les t-shirts que vos loulous vont vous ruiner avec un câlin un peu brut ou baveux), le changement de voiture (parce qu’elle ne tracte pas celle-ci, tu comprends chéri·e ?), vos vacances (adieu), votre sérénité (je suis sûr·e qu’il va se blesser quand je vais partir, je suis sûr·e !), et vos frais de santé à vous (un conseil : trouvez un bon ostéo !)…

Mais ah, certain·e·s vous diront que c’est le prix (élevé) du bonheur… ! Et nous… et bien, on confirme 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.