Une journée de stage , première partie : equifeel & Xtreme Race

En faisant mon petit récap des objectifs de l’hiver, je me suis rendue compte que je ne vous avais jamais raconté notre journée de stage cet été aux Écuries de Rosland ! Et c’est bien dommage car ce fut une superbe expérience pour cavaliers et chevaux, puisque nous avions embarqué Simbad et Sinji pour cette journée partagée entre ateliers equifeel et stage cross. Première partie… les ateliers mélangeant equifeel et Xtreme Race, le matin !

Embarquement des chevaux & découverte de l’écurie

Première étape : partir le matin avec le camion ! Mission embarquement réalisée en 30 secondes chrono, Simbad et Sinji étant plutôt contents d’aller faire une balade. Pour une première fois avec le camion sur un trajet un peu plus long, c’est toujours génial d’avoir des chevaux zen !

On embarque le matos et nous voilà partis vers les Écuries de Rosland à Plougasnou.

À la sortie, dans un lieu inconnu avec plein de chevaux inconnus aussi, c’est un peu plus agité ! Mais rien d’insurmontable. On monte un tout petit paddock, on y jette les deux loulous et puis on part voir les premières participantes du groupe du matin pour les ateliers equifeel / Xtreme race.

Oh, de l’herbe !

Il est déjà temps de s’équiper, c’est à nous !

Matin : stage d’equifeel & Xtreme race

Pas si simple d’équiper les deux gros qui sont rentrés à la maison depuis une semaine et qui sont ronds comme des barriques… l’herbe chez nous leur est un peu trop profitable. On sangle comme on peut et on commence par des ateliers à pied dans la carrière. Au programme les classiques bâches, couloir, parasol, mais aussi quelques trucs plus rigolo comme un obstacle en rond plein de ballons, et des ballons au-dessus d’un obstacle aussi !

Les ateliers à pied

Simbad s’endort totalement : avoir peur ce n’est vraiment pas son truc. Il passe donc tout d’un air particulièrement ennuyé, auquel je m’attendais ! Á tel point qu’on va évidemment bouler les obstacles à pied, parce que lever les pattes c’est trop fatiguant… enfin Simbad, quoi.

NAN je ne serais pas “motivé”
“Oui bon c’est mignon ta bâche mais c’est pas hyper terrifiant…”
“Lever les quoi ?”

Lui il préfère aller… faire du charme aux spectatrices le long de la carrière. On ne sait jamais, quand on est mignon, sur un malentendu il peut y avoir un bonbon…

Quand je le lâche 2 min et qu’il va faire le joli-coeur !

On a beaucoup de mal à faire le reculer entre les barres, et côté liberté on est franchement nuls. La conséquence de zéro travail à pied !

Pendant ce temps-là, Sinji & Thibaut se débrouillent comme des chefs. Le couloir leur pose également quelques soucis, parce que Sinji a cette tendance à fuir en chassant les hanches dès qu’il est mal à l’aise.

Facile !

La seule chose qui va vraiment poser problème à Sinji, c’est… le rideau de bouteilles en plastique. Il le passe une fois… et puis plus jamais, hors de question ! En suivant le copain, en l’appâtant, en le cajolant, en le poussant un peu, rien n’y fait, le rideau de bouteilles c’est non. Un truc à bosser, un de ces quatre !

On retiendra le 1er passage !

Les ateliers equifeel en selle

On passe ensuite à la partie montée, dans la carrière tout d’abord. Rien à signaler pour nos deux loulous qui passent tout sans se poser de questions. Sauf le rideau de bouteilles, pour Sinji, évidemment. Simbad lui le passe au pas, au trot… pas de problème. On sautille aussi les petits obstacles avec les ballons, c’est amusant !

Ateliers Xtreme Race sur le terrain de cross

Pas de photos de la suite malheureusement ! C’est dommage car il y a eu de bonnes choses, et de moins bonnes. Pour nous c’était l’occasion de découvrir des ateliers qu’on ne connaissait absolument pas, et d’essayer de gérer nos loulous jamais confrontés à certaines situations. Certaines auront été plutôt comiques, mais en tout cas, on a beaucoup appris !

Sinji s’est admirablement bien comporté, et n’a eu peur de rien. Il est l’un des seuls chevaux à avoir passé le pédiluve monté, sans trop se poser de questions ! Je regrette de ne pas avoir eu de photos de ce moment d’ailleurs, car il était magnifique avec sa belle encolure, son regard curieux et sa façon de poser prudemment son sabot dans l’eau.

Le pédiluve qui fiche les miquettes !

Simbad lui sera bien moins coopératif avec ce dispositif, ce qui m’a beaucoup étonné. Impossible de le faire passer monté… refus net ! Alors qu’il n’a jamais eu peur de l’eau. Au bout de plusieurs refus, j’ai une illumination. Puisqu’il ne veut pas y aller parce qu’il ne voit pas le fond, je me penche et je mets mon stick dans l’eau. Il regarde le stick, me regarde, et met les pieds dans l’eau. Parfait !

Les pneus seront par contre sa Némésis. Autant les gros pneus de tracteur remplis de sable qu’il faut grimper, pas de souci, ça l’amuse ! Autant les petits où il faut mettre les pieds, ou pire, les sauter, alors là ça ne passe pas du tout. Je vais avoir plusieurs refus pour le saut, ce qui est la première fois chez Simbad… jamais il n’avait refusé de sauter un obstacle avant !

Le passage fermé avec les frites de piscine, pas trop d’inquiétude ; c’est descendre sur la botte de foin, longer le cheval et remonter dessus qui nous challengera le plus, Thibaut et moi. Déjà parce qu’on ne longe pas du tout nos chevaux, ensuite parce que Sinji fuit par les hanches, et pour terminer parce que Simbad va être vraiment top en longe, mais qu’il boule dans les pneus et casse tout, donc bêtement je descends pour les remettre… je suis maligne… pas un truc à faire le jour où on fait tout un parcours d’Xtreme Race !

Le fameux dispositif où il faut grimper sur la botte, longer le cheval d’en haut et lui faire sauter l’obstacle de pneus, puis grimper sur son cheval et repartir… dans un minimum de temps !

Pour vous montrer les différents dispositifs, voici quelques photos que j’ai réalisé lors du stage Equifeel / Xtreme race précédent aux mêmes Écuries de Rosland, mais avec Pauline et son chouette Gipsy ! Stage auquel nous aurions du participer mais un parage trop court nous a empêché.

Puisque nous étions à pied, j’avais profité de cette journée pour réaliser une vidéo des ateliers equifeel & xtreme race avec ce groupe, donc si cela vous intéresse, vous verrez d’autres cavalières et chevaux en action !

Un bilan très positif du stage equifeel / xtreme race

Malgré certains ateliers qui ont laissé Simbad et Sinji totalement de marbre, cette matinée autour des dispositifs equifeel & xtreme race nous a énormément appris sur nos chevaux, et sur leur manière de gérer la nouveauté. Simbad a clairement montré qu’il avait parfois ses limites, et ses réticences, même s’il a beaucoup pris sur lui et qu’il est resté très courageux. Sinji lui nous a prouvé une fois encore que tant qu’il y avait le copain et ses humains, il passait partout sans jamais se poser de questions.

Ils n’ont pas fait d’étincelles sur le terrain par rapport à des chevaux bien plus sveltes (hum) et en forme, mais nos deux arthrosés s’en sont quand même super bien tirés ; surtout que c’était la première fois qu’on les emmenait aussi longtemps dans le camion, puis dans un endroit inconnu, pour bosser des trucs nouveaux de surcroît. Ils ont été sages et mignons !

L’herbe était bonne aussi, alors ça détend.

En prime, aucune “honte” ou impression de ne pas être à notre place : ambiance super sympa dans le groupe, et grâce à Fabienne notre hôtesse dans son joli domaine apaisant et très bien aménagé ! Chacun fait ce qu’il/elle peut, à son rythme. Même si nous n’avons pas pu faire les parcours en entier, ce n’est pas grave : l’objectif est de s’amuser et de progresser. Mission accomplie.

Ça m’a donné envie d’être encadrée pour commencer le travail à pied, et m’a mis un bon coup de pied aux fesses pour me bouger et commencer à bosser sérieusement sur moi-même – l’effet des photos : ça ne pardonne pas quand on ne se voit le cul dans la brouette, regardant par terre, ou complètement en avant…
Thibaut quant à lui était fier, et à raison, de son cheval de guerre qui s’est vraiment comporté comme un as et avec beaucoup de confiance. Et sans boiterie le lendemain, s’il vous plait !

Il est l’heure de la pause… la suite sera uniquement avec Simbad, avec la poursuite du stage cross l’après-midi. Et croyez-moi… on a pas fini de rigoler !

3 Comments

  1. Pingback: Une journée de stage : cross poney, cross ! » Les Musards

  2. Ca a l’air vraiment très sympa comme discipline mais je n’en ai jamais vu par chez moi… Dommage¨!
    J’avais découvert avec Pauline Beulze avec son haflinger Penn: elle fait du xtrame race aussi mais dans la catégorie pro. Une autre bretonne d’ailleurs… vous êtes privilégiés 😀

    • musards

      Je la suis également, c’est super ce qu’ils font !
      J’ai vu pas mal de compétitions & stage d’equifun qui sont beaucoup sur ce principe de dispositifs aussi, c’est très sympa. Chez Indra Vytaliss Chicane et Priscillia, tu verra des vidéos (page Facebook) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.